Dec 22

Pourquoi Tel Aviv?

Lorsque nous intervenons à des conférences et dans des églises pour parler de Dugit, on nous demande toujours: “pourquoi Tel Aviv?”. Afin de comprendre la réponse à cette question et l’importance de cette ville pour le Royaume de Dieu, il faut analyser son passé, son présent et son futur.

Tel-Aviv-Yafo est une ville qui est faite d’ancien et de moderne. Yafo (Jaffa, Joppe), la partie sud de notre ville, date de presque 4 000 ans et a été, pendant plusieurs siècles, la cité portuaire la plus importante de la Méditerranée orientale. Selon la tradition, l’un des trois fils de Noé, Yefet (Japhet), fonda la ville de Yafo. Des siècles plus tard, les célèbres cèdres du Liban furent expédiés à travers elle vers Jérusalem pour la construction des portes du Second Temple (Esdras 3:7).  Cette cité portuaire était considérée comme un passage stratégique vers Jérusalem et l’Orient; de ce fait, elle fut conquise par de nombreux empires à travers l’histoire: l’Egypte, la Grèce, Rome, la Turquie et même Napoléon. Outre son importance économique, Yafo a souvent servi de tête de pont, l’endroit capturé avant de prendre le reste du territoire.

Ville passerelle pour les messagers de l’amour et du salut de Dieu, Yafo est bibliquement très importante. C’est à partir de Yafo que le prophète Jonas fut appelé par Dieu à apporter Sa miséricorde au peuple Assyrien de Ninive (Iraq moderne). C’est un exemple dans la Bible illustrant l’amour de Dieu pour les non-Juifs. De même, dans le livre des Actes, Simon Pierre, après avoir ressuscité Tabitha (Dorcas) à Yafo, reçut, pour la première fois, une vision par laquelle il fut appelé à évangéliser les non-Juifs.  Peu après, il fut conduit à Césarée et y prêcha la Bonne Nouvelle à Corneille et ses hommes (Actes 9-10).

Tel Aviv, ville moderne et séculière d’Israël, fut fondée en 1909 sur les dunes de sable du nord de Yafo. Vers les années 1930, la ville était devenue une autre métropole de Méditerranée, surnommée « La Cité Blanche »,  en raison de ses façades de grès et de son architecture Bauhaus. En 1948, Israël déclara son indépendance à Tel Aviv et fournit nourriture et munitions à Jérusalem pendant la Guerre d’Indépendance. Elle est actuellement le centre commercial, technologique et militaire d’Israël; elle est également connue pour sa vie nocturne, ses plages blanches, les sports et les cafés. Avec 400 000 habitants intra-muros et 3.3 millions dans le grand Tel-Aviv, elle abrite plus de Juifs que n’importe quel autre endroit dans le monde.

Malgré son riche passé biblique et l’abondance de sa vie moderne, Tel Aviv, pour la majorité de sa population, est spirituellement morte et demeure dans les ténèbres. Bien que juive de sang et de culture, la grande majorité de ses habitants croit peu en Dieu et beaucoup se tournent vers l’occultisme à la recherche d’orientation et de nourriture spirituelle. Dans le livre de Josué, la région de Tel Aviv fut donnée à la tribu de Dan. Malheureusement, celle-ci l’abandonna quelques temps après aux Philistins pour s’installer dans le Nord où elle s’adonna à l’idolâtrie. Cet esprit d’idolâtrie continue de sévir dans la société moderne à travers une immoralité sexuelle et un matérialisme rampant. Bien que le nombre de Juifs Messianiques soit en croissance, seul 0.2% de la population juive d’Israël croit que Yeshua (Jésus) est le Messie.

Notre espérance est dans le Seigneur qui prépare la moisson. Tel Aviv-Yafo reste une passerelle spirituelle. De même que le Seigneur envoya l’Évangile vers le monde entier à partir de cette ville, nous prions que cet Évangile y revienne et en fasse une tête de pont pour Son Royaume pour conquérir le reste du pays.

Dans le Psaume 87 il est dit: “l’Eternel aime les portes de Sion plus que toutes les demeures de Jacob” et Tel Aviv-Yafo est une de ces portes. Que le Seigneur ouvre ces anciennes portes et transforme notre cité en une véritable “Cité Blanche” et la passerelle vers Jérusalem.

« Portes, élevez vos linteaux! Élevez-les, portes éternelles! Que le Roi de gloire fasse son entrée! »

– Psaumes 24:9